Passer au contenu
Estimez votre pourcentage d’endettement
Explorer les solutions
Rencontrer nos conseillers

Oui. La première option à envisager, lorsqu’on éprouve des difficultés financières, est de faire un budget. Et de voir les possibilités de réduire certaines dépenses afin de dégager un surplus budgétaire mensuel qui vous permettra d’effectuer les paiements mensuels de vos dettes.

Si cela s’avère impossible, il faudra alors considérer la possibilité, dans l’éventualité où vous n’avez pas beaucoup de créanciers, de prendre des ententes particulières avec chacun d’entre eux afin de faire diminuer les paiements et idéalement, de faire diminuer soit le taux d’intérêt exigé ou le montant de la dette, soit les deux.

Vous pourriez également considérer la consolidation de dettes, qui est l’emprunt auprès d’une banque, d’une caisse populaire ou auprès d’un membre de la famille, d’une somme d’argent suffisante pour rembourser tous vos petits créanciers et prévoir un mode de remboursement pour ce prêt, échelonné sur une période de temps variant selon votre capacité financière à un taux d’intérêt plus avantageux. De cette façon, vous évitez la faillite, la perte de votre maison, de votre voiture et de votre cote de crédit.

Si tous ces choix s’avèrent impossibles, vous pourriez alors envisager la possibilité de déposer une proposition de consommateur, qui est un outil prévu par la loi, par laquelle vous réduisez le paiement mensuel de vos dettes à un montant qui correspondra à votre capacité financière. Ainsi, le montant total que vous rembourserez pourra être moins que vos dettes et le tout est payable sans intérêt. L’accord d’une simple majorité des créanciers lie tous les créanciers de sorte que vous pourriez éliminer vos dettes (sauf exception prévue par la loi) sur paiement de la somme promise tout en conservant vos biens.

En dernier lieu, il existe le dépôt volontaire qui, bien qu’archaïque, peut être une option viable dans certains cas. Il s’agit d’un dépôt à la cour d’une partie de votre salaire qui sera distribuée parmi tous vos créanciers et dont le taux d’intérêt est fixé à 5 % par année.

Seules la faillite et la proposition du consommateur doivent se faire par le biais d’un syndic. Toutes les autres options peuvent se faire sans l’intervention d’un professionnel.

1 877 777-AIDE

Appel sans frais et
consultation gratuite

Prendre rendez-vous en ligne

© 2017 Jean Fortin & Associés - Syndic autorisés en insolvabilité.