Passer au contenu
Jean Fortin - Syndic autorisé en insolvabilité
Estimez votre pourcentage d’endettement
Explorer les solutions
Rencontrer nos conseillers

22 janvier 2018

Votre fille vous demande de garantir le prêt qu’elle désire obtenir. Quelles seront les conséquences pour vous si vous acceptez ?

Générosité et pénalisation…

Lorsque vous cautionnez une dette, vous accomplissez vraiment un acte de pure générosité : vous donnez sans rien recevoir en retour.

Mais l’histoire ne se termine pas là et, malheureusement, la plupart des gens l’ignorent. Il faut savoir que cautionner une dette réduit votre propre capacité d’emprunt. En effet, l’institution financière ajoutera à la liste de vos dettes celle que vous avez cautionnée, même si votre fille effectue régulièrement ses remboursements. Vous voilà donc pénalisé, puisque votre marge de manœuvre financière est d’autant réduite et que cette dette s’inscrit à votre dossier de crédit.

Et si le débiteur ne paie pas ?

Souvenez-vous que le non-paiement d’une dette résulte bien plus souvent d’un manque de capacité que d’un manque de bonne volonté… Dans la plupart des cas, ce n’est donc pas que votre enfant ne voudra pas payer, mais plutôt qu’il ne pourra pas le faire.

Alors, si votre fille vous demande de cautionner son emprunt, n’évaluez pas seulement sa bonne foi, mais mesurez également la stabilité de son emploi et tous les facteurs susceptibles de créer des difficultés financières (ex. : séparation, congé de maternité, déménagement, perte d’emploi ou diminution d’heures de travail, etc.). Ce sont autant d’évènements qui influenceraient négativement ses finances et pourraient affecter sa capacité de remboursement.

Dites-vous bien que si l’institution financière exige une caution, c’est parce qu’elle a des doutes sur la capacité de remboursement de votre enfant. Si l’institution financière, qui est objective et experte en la matière, a des doutes, peut-être devriez-vous en avoir aussi…

Enfin – c’est impératif – posez-vous la question suivante : quel serait l’impact sur mes finances en cas de défaut de paiement de la dette cautionnée ?  Si vous pouvez absorber sans difficulté le remboursement de la fameuse dette en cas de besoin, votre décision de cautionner peut se justifier. Si, au contraire, vous risquez d’éprouver de sérieuses difficultés financières, vous devriez en tenir compte avant d’accepter de le faire.

Dans tous les cas, une discussion franche avec votre fille s’impose pour éviter de prendre une décision sous le coup de l’émotion. Trop souvent, nous avons vu un parent coincé dans le tourbillon des problèmes financiers de l’enfant qu’il a cautionné. Dans ces tristes situations, tous deux se retrouvent dans une impasse financière, et ce, contre le gré de l’enfant et… du parent.

Vous faites face à une telle demande ? Montrez-vous prudent et troquez votre chapeau de parent/ami pour celui de banquier avant d’apposer votre signature.

Retour au blogue

Choix du consommateur 2018 - 3 années consécutives

1 877 777-AIDE

Appel sans frais et
consultation gratuite

Prendre rendez-vous en ligne

© 2018 Jean Fortin & Associés - Syndic autorisés en insolvabilité.