Passer au contenu
Jean Fortin - Syndic autorisé en insolvabilité
Estimez votre pourcentage d’endettement
Explorer les solutions
Rencontrer nos conseillers

07 mai 2018

Lorsqu’on demande à son institution financière de nous accorder un prêt pour regrouper toutes nos dettes, cela s’appelle une consolidation.

Il est très important de ne consolider que des dettes ayant un taux d’intérêt plus élevé que le prêt qu’on demande. 

Pour être éligible, le premier critère est votre niveau d’endettement.  S’il est trop élevé, vous ne pourrez pas emprunter même si vous avez toujours payez vos dettes, sans retard.

Le deuxième critère est le pointage que vous accordent Équifax et Trans-union.  C’est en quelque sorte votre bulletin financier.

Ceci dit, même si vous avez un dossier de crédit raisonnable et un ratio d’endettement qui n’a pas atteint la limite permise, les institutions financières sont prudentes lorsqu’elles examinent une demande de consolidation parce qu’en payant vos créanciers, l’institution se trouve seule à assumer tout le risque de ces créanciers. Elle devient alors seule à perdre si, par malchance, vous deviez ne plus être capable de rembourser.

De plus, elles craignent aussi que vous vous endettiez à nouveau. En effet, une fois remboursés, vos anciens créanciers ne se gêneront pas pour vous solliciter à nouveau. Un nouvel endettement de votre part ajouterait aux paiements mensuels de votre prêt de consolidation ce qui pourrait créer des difficultés financières.

Voici quelques conseils :

  1. Assurez-vous que vous serez en mesure d’effectuer le paiement mensuel que vous demande l’institution financière. Ça ne sert à rien de consolider si vous éprouvez autant de difficultés financières après la consolidation qu’avant.
     
  2. Assurez-vous que l’institution financière n’exige pas d’endosseur. Selon notre expérience, un défaut de paiement de votre part résulte presque toujours d’un manque de capacité et non d’un manque de volonté. Ainsi, en refusant d’offrir un endosseur, vous ne risquerez pas de mettre un ami ou un parent dans le trouble. Aussi, le simple fait d’endosser quelqu’un est considéré comme un prêt et nuira à la capacité d’emprunt de l’endosseur.

Lorsque possible, la consolidation est une excellente alternative.

Pour toute question, n’hésitez pas à communiquer avec nous au 1 877-LIBERTÉ.

Retour au blogue

Choix du consommateur 2018 - 3 années consécutives

1 877 777-AIDE

Appel sans frais et
consultation gratuite

Prendre rendez-vous en ligne

© 2018 Jean Fortin & Associés - Syndic autorisés en insolvabilité.