Passer au contenu
Jean Fortin - Syndic autorisé en insolvabilité
Estimez votre pourcentage d’endettement
Explorer les solutions
Rencontrer nos conseillers

06 novembre 2017

Que faire quand un proche vous demande de l’aide ? Le premier réflexe en tant qu’ami ou parent, c’est bien sûr de dire oui !

Mais donner 2 000 $ pour rembourser des paiements en retard si la personne en doit 20 000 $ ne fera que remettre le problème à plus tard. Habituellement, le proche aux prises avec des difficultés financières va en effet demander le strict minimum, car rares sont ceux qui veulent profiter d’un parent ou d’un ami… Par contre, emprunter de l’argent pour ne faire que quelques paiements, c’est acheter du temps et ça ne règle pas la source du problème : de nouveaux besoins d’argent apparaîtront quelques mois, voire quelques semaines plus tard.

D’abord prendre connaissance de la situation

L’idéal, pour le parent ou l’ami qui reçoit une telle demande, est de convaincre la personne de lui raconter toute l’histoire. Car ce n’est qu’en ayant une vue d’ensemble qu’on pourra apporter une aide significative.

En effet, aider ce proche peut aussi vouloir dire s’asseoir avec lui pour :

  • Établir un budget ;
  • Élaborer un plan d’action pour rembourser les dettes ;
  • L’accompagner, au besoin, pour obtenir l’aide d’un professionnel.

On le sait, les questions d’argent sont des sujets très délicats lorsque cela implique nos proches… On peut apporter à la personne dans le besoin un soutien moral, de précieux conseils et un accompagnement soutenu. Quant à l’aide financière comme telle, elle devrait idéalement être limitée aux besoins essentiels, et uniquement lorsqu’on ne peut faire autrement.

Retour au blogue

Choix du consommateur 2018 - 3 années consécutives

1 877 777-AIDE

Appel sans frais et
consultation gratuite

Prendre rendez-vous en ligne

© 2018 Jean Fortin & Associés - Syndic autorisés en insolvabilité.