Covid-19 — Consultation à distance ou en personne dans le respect des mesures sanitaires de la Santé publique. — Prenez rendez-vous.

Double défi en octobre: comment surmonter le défi financier

Pour plusieurs, le «défi 28 jours» amorcé début octobre n’en est pas seulement un de santé publique, mais aussi un de santé financière.

En effet, octobre marque aussi la fin des mesures suivantes:

  • Fin des reports de paiement pour ceux qui en ont bénéficié dès le début;
  • Fin de la période d’extension pour le paiement des impôts pour l’année 2019;
  • Fin probable des mesures d’assouplissement pour la majorité des créanciers;
  • Fin du sursis pour les prêts étudiants.

Comme un retour à l’école pour nos enfants, c’est une routine financière qui doit s’installer et pour bien des Québécois, ce retour à la «normale» en inquiète plus d’un.

La clé du succès: le budget

Pour bien faire face à ces échéances, la clé réside dans la préparation du portrait actuel de votre situation budgétaire. Le budget permet de répondre aux questions suivantes:

  • Sur combien d’argent pouvez-vous compter?
  • De cette somme, combien avez-vous besoin pour assurer vos dépenses obligatoires de bases (loyer/hypothèque, chauffage, nourriture, transport, etc.);
  • Combien avez-vous besoin pour vos dépenses personnelles discrétionnaires (vêtements, argent de poche, vacances, etc.);
  • Combien reste t-il pour le paiement des dettes?
Astuces pour un budget facile à faire

Faire un budget n’est pas une mince tâche. Les dépenses fixes (hypothèque, paiement de voiture, assurances, etc.) sont faciles à établir, mais les dépenses variables (nourriture, cadeaux, vacances, vêtements) dépendent beaucoup de vos propres priorités (exemples: nourriture bio, vêtements plus chic pour le travail, frais de transport plus élevés si vous résidez loin de votre travail, etc.) et sont presque impossibles à déterminer avec précision d’un seul coup. Comment donc s’y prendre ? 

  • On recommande toujours de se servir d’un outil de budget en ligne, car les calculs se font automatiquement, limitant ainsi le risque d’erreurs. De plus, une liste (presque) exhaustive permet de ne pas oublier des postes de dépenses;
  • Ensuite, commencez par le plus facile en calculant tous les revenus nets après impôts et les dépenses fixes;
  • Pour les dépenses variables, vous n’aurez pas le choix de les estimer dans un premier temps et ensuite de comparer vos estimations avec les dépenses réelles que vous aurez notées pendant les semaines suivantes. Vous pourrez vous ajuster dans les premières semaines.

Évaluer les dépenses variables est un exercice que nous avons l’habitude de faire à nos bureaux . N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir de l’aide afin de compléter votre budget ou pour avoir des conseils d’ordre plus général. 

Bon budget!