Covid-19 — Consultation à distance ou en personne dans le respect des mesures sanitaires de la Santé publique. — Prenez rendez-vous.

La perte de revenus

Avec un bon salaire et des heures supplémentaires, Martin avait un bon train de consommation jusqu’à ce que son employeur revoit sa politique d’heures supplémentaires.

Situation initiale

Martin a un bon emploi en aéronautique et gagne un salaire de 60,000$ par année en plus d’une moyenne de 15,000$ en heures supplémentaires au cours des 3 dernières années. Malheureusement, l’industrie dans laquelle travaille Martin est mise à mal et son employeur revoit sa politique d’heures supplémentaires. Au cours de la dernière année, Martin récolte seulement 3,000$ en heures supplémentaires.

Les enjeux

Malheureusement Martin se fiait sur les revenus gagnés en heures supplémentaires pour supporter son train de vie. Il a accumulé 20,000$ sur ses cartes de crédit en plus d’un prêt auto qu’il a maintenant de la difficulté à rembourser. En se fiant à son salaire de base seulement, le taux d’endettement de Martin dépasse maintenant 40%.

Solution proposée

Martin ne peut pas faire une consolidation de dettes, alors on lui suggère une proposition de consommateur. Les paiements mensuels seront de 450$ durant 60 mois, soit nettement moins que les 850$ qu’il aurait dû verser s’il avait pu obtenir un prêt de consolidation, mais son dossier de crédit en sera affecté.

Conclusion

Se fier sur ses revenus garantis était la bonne chose à faire. Maintenant les heures supplémentaires sont perçues comme un bonus que Martin met de côté. Avec cela, il a réglé sa proposition en moins de temps et s’est payé une croisière cash avec l’excédent, une belle façon de célébrer la fin de son endettement!