Covid-19 — Consultation à distance ou en personne dans le respect des mesures sanitaires de la Santé publique. — Prenez rendez-vous.

L’accumulation de dettes

On dit souvent que le temps arrange tout. Ce n’est malheureusement pas le cas dans le secteur des finances personnelles. Parfois, c’est même un très court laps temps de 3 à 6 mois qui fait tout basculer.

Situation initiale

Charles a 42 ans. Il occupe un emploi comme fonctionnaire depuis près de 15 ans au même ministère. Marianne est professeure au primaire. Ils ont deux enfants de 9 et 12 ans. Cette famille bouge beaucoup: activités parascolaires, sport, implication sociale de quartier, camping familial. Les enfants suivent des cours de piano et de gymnastique. Évidemment la seconde voiture s’avère nécessaire à ce rythme de vie.

Bon an mal an, financièrement, on arrive juste, mais on arrive. Puis il y a un an, quelques imprévus sont venus menacer ce précaire équilibre. Le toit de la maison trentenaire a dû être remplacé, le plus vieux des enfants a eu besoin de soins d’orthodontie et la deuxième voiture a eu besoin d’importantes réparations.

Les enjeux

Charles a jonglé pendant 6 mois avec deux cartes de crédit, la marge bancaire et l’hypothèque. Marianne savait bien que Charles ferait tout pour régler la situation, sauf…. demander de l’aide. C’était devenu un sujet délicat entre eux. Au bout de 8 mois, il n’arrivait même plus à payer le solde minimum des cartes. Les créanciers ont commencé à appeler et le rythme s’est accentué. Jusqu’au jour où un huissier est entré en jeu pour saisir les meubles.

Ils sont allés demander de l’aide à leur institution financière mais il était trop tard pour un prêt de consolidation. Quelques mois plus tôt et tout aurait été différent. En effet, l’élément clé pour avoir la chance de consolider ses dettes, c’est d’avoir un bon dossier de crédit. Or, des retards importants qui, de surcroît sont récents, font peur aux institutions financières et empêchent dans bien des cas comme celui de Charles et Marianne l’obtention d’un prêt pour rembourser les cartes de crédit.

 

Solution proposée

Dans ce cas-ci, Charles et Marianne ont eu recours à la proposition de consommateur pour consolider leurs dettes. La proposition est notée à leur dossier de crédit mais le tort était déjà fait et s’ils avaient décidé de ne rien faire, ils auraient été condamnés à ne payer que des intérêts, sans diminution de capital. Parce qu’ils avaient de bons revenus, ils ont tout de même dû rembourser une bonne partie du capital (30,000$ sur 32,000$) mais le fait qu’il n’y a pas d’intérêts sur les montants remboursés dans le cadre d’une proposition de consommateur signifie que les paiements mensuels sont passés de 800$ à 500$ par mois pour 60 mois.

Conclusion

Mais comment savoir qu’il est temps d’agir avant qu’il ne soit trop tard? Lorsque les mauvaises surprises au niveau financier s’accumulent, qu’on jongle d’une carte de crédit à l’autre, ce sont des signaux d’alarmes qu’il faut écouter. Les taches dans un dossier de crédit ne disparaissent qu’avec le temps, beaucoup de temps…

Vaut toujours mieux prévenir que guérir.