Passer au contenu
Jean Fortin - Syndic autorisé en insolvabilité
Estimez votre pourcentage d’endettement
Explorer les solutions
Rencontrer nos conseillers

26 mars 2018

Voici en quoi consiste votre « dossier de crédit » :

Le dossier de crédit comporte deux volets principaux :

  1. D’abord, vos cotes de crédit (les fameuses R1 et R2), qui mesurent les délais que vous prenez pour rembourser chacune de vos dettes ;
  2. Ensuite votre pointage, calculé d’après 5 facteurs qui vont de vos habitudes de remboursement jusqu’au nombre de vos créanciers, en passant par l’utilisation que vous faites de vos limites de crédit.

En résumé, le dossier de crédit, c’est pour ainsi dire le dossier médical de vos finances : plus vous aurez de saines habitudes, meilleure sera votre santé !

Les cotes de crédit 

Voici un aperçu des différentes cotes de crédit et de leur signification :

  • R0     Dossier trop nouveau pour être classifié.  Crédit autorisé, mais non utilisé;
  • R1     Paie à moins de 30 jours;
  • R2     Paie entre 30 et 60 jours;
  • R3     Paie entre 60 et 90 jours;
  • R4     Paie entre 90 et 120 jours;
  • R5     Compte accuse plus de 120 jours de retard, mais non encore classé "9";
  • R7     Compte payé après une consolidation de dettes à la Cour (dépôt volontaire) ou tout autre arrangement semblable (proposition de consommateur ou proposition commerciale;
  • R8     Reprise de possession;
  • R9     Mauvaise créance, placé en recouvrement; déménagé sans avoir de nouvelle adresse, faillite.

Le « R » qui précède le chiffre signifie qu’il s’agit d’un crédit renouvelable, comme une carte de crédit ou un prêt personnel.

Si la dette est une vente à tempérament, comme dans le cas d’un prêt-auto, la cote commencera par un « L ».

Par ailleurs, pour une marge de crédit ouverte, on utilisera la lettre « O ».

Enfin, la lettre « M » réfère à une hypothèque.

Le pointage 

Personne ne connaît la formule précise utilisée pour en arriver au résultat. Les bureaux de crédit nous donnent tout de même des indices en nous expliquant les éléments qui sont pris en considération et leur poids dans le résultat final. Les voici :

1.     Historique de paiement (35 %)

Tout retard de 30 jours et plus sera noté à votre dossier et nuira à votre pointage. Plus les retards sont importants, plus les dommages seront grands. Évitez-les donc à tout prix. Notez que, une fois un solde en retard entièrement acquitté, votre dossier de crédit en garde les traces pendant… 6 ans !

2.     Solde dû par rapport à la limite de crédit (30%)

La moyenne des montants dus dans chacun de vos comptes influence votre pointage. Une moyenne supérieure à 50 % du crédit autorisé affecte négativement votre pointage, et ce, même si vous payez le solde total à la fin du mois. L’idéal est de se maintenir à 35 % ou moins de la limite autorisée.

3.     Âge de vos comptes (15%)

Si vos comptes existent depuis longtemps, vos créanciers peuvent plus facilement évaluer vos habitudes de remboursement. Ainsi, plus l’historique est long, meilleur est votre pointage. Le pointage tient compte de votre compte le plus ancien et de la moyenne d’âge de tous vos comptes. Conservez donc le plus vieux et évitez d’en ouvrir trop de nouveaux.

4.     Nouvelles demandes de crédit (10%)

Chaque fois qu’un prêteur vérifie votre dossier de crédit pour vous accorder un prêt ou vous octroyer une carte de crédit, une note est inscrite à votre dossier. Le principe est que, si vous êtes à la recherche de crédit, vous êtes plus à risque de vous endetter… Sachant cela, évitez de multiplier les demandes de crédit, par exemple en remplissant des formulaires de cartes de crédit pour obtenir « une chance de gagner un voyage » !

5.     Nombre de créanciers et variété (10%)

Les créanciers estiment que, plus vous avez de créanciers, plus vous augmentez le risque de vous endetter. Vous avez donc intérêt à limiter l’ouverture de nouveaux comptes, surtout s’il s’agit d’un même type de crédit (cartes de crédit, par exemple). Ceci dit, pour optimiser votre pointage, il est bon d’avoir une variété dans le type de crédit (ex. : une carte de crédit, une marge de crédit et une carte de crédit d’un grand magasin).

En conclusion

Un dossier de crédit est long à construire. Et, malheureusement, il peut être rapidement affecté, ne serait-ce que par un malheureux petit compte de cellulaire oublié. Il faut donc se montrer vigilant, ne demander du crédit que lorsqu’on en a vraiment besoin, limiter le nombre de créanciers pour éviter les oublis et mesurer son niveau d’endettement pour demeurer en tout temps bien en dessous des normes acceptables (voir ratio d’endettement).

Enfin, étant donné le nombre très élevé d’informations traitées par les bureaux de crédit chaque année, des erreurs dans votre dossier sont toujours possibles. Prenez la bonne habitude de demander à chaque bureau de crédit une copie de votre dossier (par la poste, c’est gratuit !) tous les deux ans afin de vous assurer que tout est bien noté.

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter au 1 877-LIBERTÉ.

Retour au blogue

Choix du consommateur 2018 - 3 années consécutives

1 877 777-AIDE

Appel sans frais et
consultation gratuite

Prendre rendez-vous en ligne

© 2018 Jean Fortin & Associés - Syndic autorisés en insolvabilité.